Considéré comme un gâteau dans la région de l’Ouest Cameroun, le Koki qui tire son nom de ces petites graines de haricot blanc. Fait à la base d’huile de palme et enrobé dans des feuilles de bananier, il s’accompagne parfaitement avec du plantain cuit vapeur, de la patate cuit vapeur ou encore du manioc et dans d’autres régions du Cameroun du bâton de manioc (bobolo).

Préparation

1. 1 jour avant la préparation du « gâteau de koki », mettre les graines à tremper dans un grand volume d’eau;

2. Égouttez les graines trempées et mettez les dans une assiette.  Écrasez les avec le piment rouge;

3. Faites chauffer l’huile de palme (blanchir) et Ajoutez la dans la pâte préalablement écrasée. Bien mélanger et ajouter le reste de l’huile. Ajoutez ensuite le sel jusqu’à votre convenance (pas trop aussi 😉 );

4. Versez par petites quantités de l’eau au mélange tout en le remuant . La pâte obtenue doit être lisse;

5. Disposez des feuilles de bananier sur un plan de travail (une passoire de préférence afin qu’un petit creux s’y forme) et versez un peu de pâte et fermez chaque feuille avec une ficelle pour obtenir des bourses;

6. Cuire dans l’eau bouillante pendant au moins 3h30. Servir immédiatement en veillant à ne pas se brûler au moment d’ouvrir les bourses !

Bon Appétit !!

Comment avez - vous trouvé ce produit?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *